From 1 - 10 / 172
  • Les rejets sauvages solides et liquides qui s'y déversent quotidiennement auraient un impact sur la prolifération bactérienne le long de la rivière Nyamuhinga. Pour évaluer la qualité de ses eaux 5 sites repartis sur le tronçon situé entre le cimetière de Musigiko en amont et le pont de Kazingi en aval ont été choisis. Des échantillons ont été prélevés pendant 7 mois en couvrant deux saisons de l'année. 13 paramètres physico-chimiques étaient étudiés ainsi que les germes facaux ont été identifiés après essai et cultures au laboratoire. L'analyse des résultats a montré une influence et différence significatives des DB05, conductivité, Oxygène dissous ainsi que des germes facaux selon que les sites étaient soit non pollués ou l'inverse. L'influence des activités anthropogéniques (évacuation des eaux usées, des fosses septiques, des carrières de pièrres...) sont certes sur la rivière. La partie de la rivière Nyamuhinga qui traverse les agglomérations est effectivement polluée et influence par conséquent la qualité de l'eau du lac Kivu.

  • Cette étude est une contribution à la connaissance de l'état de la maturité sexuelle de quelques poissons cichlidae du lac Tanganyika dans la cité d'Uvira. De janvier à avril 2005, la collecte des spécimans a été faite dans différentes plages sur la partie Nord-ouest du lac Tanganyika. Ils étaient échantillonnés à partir des poisons de la capture commerciale. Du point de vue taxonomique, 1773 individus ont été récoltés, appartenant à 69 espèces, regroupées en 39 genres et 12 tribus. Le nombre de mâles est légèrement élevé par rapport à celui de femelles. La taille de la première maturité révèle que la majorité d'espèces se reproduisent à une taille inférieure à celle trouvée dans les études antérieures. Concernant la fécondité, la relation entre la till du poisson et nombre d'oeufs est positivement significatif à part quelques exceptions. L'étude de l'indicegonadosomatiqque, de l'état de la maturité sexuelle et de la fécondité révèle que le mois d'avril est l'une des périodes de forte activité de reproduction des poissons cichlidae du lac Tanganyika au cours de l'année 2005 suivi des mois de février et de mars.

  • L'étude des figures sédimentaires dont les rides de courant (ripples marks) observées sur les joints de stratification séparant les différents bancs de grès quartzitiques du bassin de Nyangezi d'âge kibarien, nous a permis de déterminer le sens des paléocourants qui ont été à l'origine de la mise en place des sédiments dans les bassin. Deux directions de paléocourants orientées WNWESE et NW-SE ont été déterminées à l'aide des données relatives aux orientations des joints de stratification et des ripples marks.

  • Une des mesures de la forte croissance démographique que connait la ville de Bukavu est celle qui se rapporte à ses besoins surtout énergétiques, de fabrication des meubles et de construction des maisons en planches. Ce bois provient des forêts naturelles et des boisements des villages de territoires de Kabare, Walungu et de Kalehe. Les flux qui alimentent sont si importants que les quantités qui rejoignent la ville de Bukavu sont annuellement de l'ordre de plus de 1.200 tonnes. Les forêts reculent sensiblement, et les villageois en quête des terres ne font que les amenuiser davantage chaque jour qui passe .

  • Au cours de cette étude, dix individus de chaque espèce ont été observés, décrits et analysés, chacune dans son milieu de vie. La somme des caractères individuels de tous les dix individus d'une même espèces a permis de déduire une description complète de l'espèce. Après analyse il a été remarqué que deux espèces sont ligneuses (Markhamia lutea et Malvaviscus arboreus) deux autres herbacées dont l'une vivace (Mirabilis jalapa) et l'autre annuelle (Crassocephalum montuosum) et enfin Indigofera arrecta était sous ligneuse. Il est a confirmé quatre espèces sur les cinq sont myrmécophimes à l'exception de Mirabilis jalapa. La formule florale de chaque espèce a été conçu et comparée avec les travaux antérieurs.

  • La présente étude se focalise sur l'écologie de trois réservoirs connectés au delta de la Ruzizi sur la côte Ouest du bassin du Nord du lac Tanganyika. Le prémier réservoir est identifié comme un bras mort de la branche petite Ruzizi, les deux autres se qualifient commes "lagunes"? Il a fallu 4 mois (du 11 mars au 24 juin pour 2006) pour déterminer 13 paramètres physico-chimiques, les coordonnées géographiques, les méthodes de pêche et les différentes formes de vie présentes dans ces trois étendues d'eau. Ces réservoirs sont fortement influencés par la pluviosité. Ils constituent des milieux peu profonds (de 51 à 91 m), des longeurs variant entre 86,5 et 91 m pour le bras mort, 332 à 336 m pour la prémière lagune et 276,5 à 282 m pour la seconde.

  • Cette analyse porte sur six éléments différents dont la radiation solaire, le régime thermique, l'humidité de l'air, les pluies, les vents et la pression atmosphérique. Du 1er mai 2003 au 30 avril 2004, il a été constaté ce qui suit : le soleil est au zénith entre 11 et 14 heures, intervalle durant lequel la température passe d'un minimum de 16°C à un maximum de 24 à 28°C. L'humidité de l'air évolue journellement en sens inverse: décroit entre 06 et 14 heures, et croit entre le coucher et le lever du soleil. En moyenne de 71.2%, elle dépendrait, à parts égales, des apports convectifs locaux et des flux aériensmajoritairement en provenance du Sud-Est. Sur la période 259 pluies avaient été enregistrées et la pression atmosphérique était constamment inférieure à 640 mm de mercure.

  • Bukavu, ville où les quartiers d'autoconstruction se multiplient, a vu le commerce des matériaux de construction (sables, moellons, planches, ciments, pièces métalliques de tous genres,...) s'installer et prospérer. Les premiers fournisseurs bien que proches de la ville (Nyangezi, Kaziba, Ciherano et Katana) ont été détronés par les sablières de l'archipel d'Idjwi dont le prix et la qualité étaient hors concurrence.

  • L'analyse pétrographique a indiqué l'existence de deux types lithologiques, à l'occurrence les formations métamorphiques (gneiss, migmatites et quartzites ) et magmatiques ( pegmatites) . L'analyse structurale a revelé trois orientations préférentiellles (N51°E/36°SW, N13°E/37°WNW et N155°E/50°NE).

  • La ville de Bukavu ne dispose presque pas des données démographiques fiables depuis le dernier recensement éffectué en RDC, probablement vers les années 1982 ou 1984. Il arrive souvent que des données des enquêtes (dépouillement des échantillons) dépassent de loin ceux de l'administration urbaine. Devant une telle situation, dans le souci de se constituer des bases de données démographiques solides, une série d'enquêtes a pris pour cibles les quartiers urbains et leurs cellules : la cellule Mushununu en constitue le présent cas qui, en dehors de la reconstitution des statistiques démographiques, réserve une attention particulière à la chronologie de son occupation.