From 1 - 10 / 257
  • Cette carte représente le bassin du Lac Albert situé entre la République Démocratique du Congo et l'Uganda. Elle localise les routes, les centres urbains et villages, les marais ainsi que les limites nationales.

  • Du point de vue cartographique et lithostratigraphique, deux grandes unités sont dominantes dans le secteur stannifère de Lemera. Elles sont représentées par les intrusions granitiques et mafiques; puis des unités métamorphiques représentées par les séricitoschistes, les orthogneiss, les métagabbros, less métasilstones, les métapélites, les schistes graphiteux et les quartzites. Sur le plan structural, diverses phases de déformation ont affecté le secteur entre autre la première phase qui est ductile, la deuxième qui est intrusive à la base des granites minéralisés en minéraux d'étain et ses accompagnateurs exploités artisanalement et la troisième est cassante et est attestée par les cassures diverses.

  • La scolarisation féminine reste préoccupante dans la ville de Bukavu. Bien que dans un centre urbain où la fille ou la femme aurait à bénéficier des mêmes avantages que le partenaire masculin, le bilan semble peu encourageant et réalise des pourcentages inférieurs à la moyenne africaine (49%). A l'école secondaire autant qu'à l'ESU (Enseignement Supérieur et Universitaire), les taux de scolarisation féminine restent faibles et exigent que des stratégies soient prises pour lutter contre la pauvreté et le collectif culturel qui accorde priorité au mariage.

  • Les deux premières décennies après l'indépendance du pays ont été difficilement vecues à Bukavu.Une ville entrain de se construire se voit vite envahie par une marée humaine paysanne. Souvent sans vraiment être dotée des moyens et des infrastructures de pouvoir assurer leur prise en charge, elle semble désarmée et dépassée par les réalités du moment. Avec une consommation moyenne annuelle de l'ordre de 4,45 kilogrammes de viande par personne, les pratiques pastorales encore rudimentaires n'arrivent qu' à couvrir que le quart des besoins réels de la population urbaine. Le gouvernement a pensé que les initiatives privées étaient à encourager.

  • La flore du groupement de Mpene est diversifié car renfermant 473 espèce reparties en 323 genres, 104 familles 41 Ordres et 7 classe. Le 4 familles les mieux représentées dans cette flore sont par ordre d'importance: Fabaceae, Asteraceae, poaceae, et Euphorbiaceae.Les types biologiques sont dominés par les phanérophytes( 42,1 %). Les espèces ruderales dominntropicaux du point de vu distribution. L'analyse phytosociologique a abouti à l'identification d'une association ( Pennisetum polystachyon) et 4 groupements (Setaria barbata, Dychoriste radicans; Cynodon , et dacytlon.

  • Le secteur de Kamole est constitué des formations magamatiques (granites) et métamorphiques (gneiss). Sur le plan structurale, deux types de déformations ont été mis en évidence : les déformations ductiles qui étaient présentes dans les gneiss et celles cassantes qui ont affecté les granites.

  • L'étude pétrographique macroscopique et microscopique ont permis de mettre en évidence deux formations sédimentaires (les grès quartzitiques micacés legèrement ferrugineux) et métamorphiques (quartzites micacés, quartzoschistes, les quartzites à grenat et quartzophyllades). L' approche géochimique intègre non seulement les formations sédimentaires et métamorphiques mais aussi et surtout les formations volcaniques (trachytes et basaltes).

  • Bukavu, ville d'altitude et de latitude équatoriale, est à la fois sous l'influence de la barriere montagneuse qui longe l'Est de la RDC et de la cellule cyclonique de la zone intertropicale (cellule de Walker). L'ascendance orographique des flux anticycloniques océaniques (Mascareignes ou de Sainte-Hélene) et l'atténuation des températures (moyenne thermique annuelle autour de 20 et 21°C) se reflètent à travers le ciel de Bukavu. Sa néphanalyse est formelle et parle d'un ciel tres nuageux entre 57 et 58% des cas. Les nuages les plus fréquents en saison humide sont des types cumulus et cumulonimbus (étage inférieur), altocumulus (étage moyen); en saison sèche, le cirrus et ou le cirrostratus (étage supérieur); la période de transition, les altostratus, les altocumulus, les cumulus fractus et humilis sont les plus observés.

  • La ville de Bukavu, comme nombreuses villes du tiers-monde, connait une urbanisation rapide, voire très rapide de manière que les effets pervers ne font que se multiplier (conflits fonciers récurrents, embouteillages, fréquents cas d' incendies, recrudescence du banditisme, enfance dévoyée et ou abandonnée,...). Cette explosion urbaine préoccupe à plus d'un titre nombreux chercheurs et les aires de vente, comme d'autres infrastructures sociales, permettent dans une certaine mesure d'en évaluer l'ampleur. Bagira, du Centre Extra-coutumier à une commune urbaine à vocation résidentielle (cité-dortoir indigène), a connu nombreuses mutations. Elle compte présentement 3 grands marchés, 8 petits marchés, 12 boutiques, 2 maisons d'habillement et 1 quincaillerie.

  • Suite aux essais mécaniques de sols, il a été constaté que les sols de ce secteur d'étude sont mauvais pour les travaux de compactage et ont une portance médiocre. Les essais de cisaillement direct montrent que les sols du Q/Nyalukemba sont appréciables par rapport aux sols de l'av.Saio.